Français English
Facebook BUSI Twitter BUSI Linkedin BUSI Viadéo BUSI
WE ARE BUSI.com

Actualités

A la découverte d’Inairtech, qui développe des solutions techniques par drones et le traitement de données aériennes

A la découverte d’Inairtech, qui développe des solutions techniques par drones et le traitement de données aériennes

publié le 04 décembre 2020

INAIRTECH
DENIS CORGIAT 
‘‘J’étais persuadé que ça marcherait ! J’ai quitté ce qu’on appelle un job en or pour me lancer, en embarquant ma famille’’
 
Professeur de musique et pilote de drone, rien ne prédisposait vraiment Denis Corgiat à penser qu’un coûteux matériel classé secret-défense pourrait devenir un élément essentiel de sa nouvelle vie. Une belle histoire et les hasards de rencontre font le reste. Inairtech embarque des capteurs sophistiqués dans son drone, se découvre des grands marchés civils et militaires, de Michelin au Ministère de la défense, en passant par la SNCF ou Enedis. Passionné par son sujet, Denis est presque humble dans son discours; durant son interview, intervenue durant le Grand Confinement, il était en repérage depuis 4h du matin, au coeur de la chaîne des Puys, pour un reportage de France TV.
 
« J’étais persuadé que ça marcherait ! J’ai quitté ce qu’on appelle un job en or – fonctionnaire et prof de musique – pour me lancer, en embarquant ma famille. Il y a toujours un déclic : depuis 2012, j’étais pilote de drone à mes heures perdues, un pilote certifié, et j’ai été invité en 2015 pour animer une conférence sur l’utilisation des drones en expertise. Parmi les experts présents, un forestier qui vient me voir à la fin, avec une bonne question : un drone est-il capable de donner le nombre d’arbres en survolant une forêt, de calculer leur hauteur, et d’identifier leur espèce ? Je n’en avais aucune idée, mais quel choc ! J’ai commencé à me documenter et j’ai trouvé le Lidar, un capteur, un scanner laser qui envoie des ondes de lumière et reconstitue l’espace se trouvant autour de lui. Mais en 2015, je n’en suis qu’au stade bibliographique, et le Lidar lui-même, qui coûte un million de dollars, est classé secret-défense. Je n’avais pas la moindre connaissance en la matière ! Quelque temps plus tard, grâce à un projet archéologique pour lequel je suis en charge de la documentation aérienne, je rencontre mon futur associé, Jean-Paul Brun, jeune retraité de l’INRA ; il avait étudié les données publiques du Lidar, et compris qu’on pouvait l’utiliser dans cette voie. En quelques jours, on découvrait la carte au trésor ! On pouvait compter les arbres, les identifier, les mesurer…
 
’’La meilleure idée du monde restera dans un carton si vous n’arrivez pas à la vendre, il faut aller vers le client très vite, votre survie en dépend’’
 
BUSI m’a alors pris par la main, avec toutes les connaissances que je n’avais pas. Plus qu’un service, c’est une communauté, et je peux compter sur eux encore : ils sont là avant, pendant et après la création de votre entreprise. Première angoisse, arriver à la preuve de concept ; mais nous y sommes arrivés, et nous sommes les seuls. Question suivante donc, qui est en capacité d’acheter ce que nous faisons, qui en a besoin ? Nous avions priorisé la foresterie, mais nous devenons une menace de fait pour les experts forestiers, en réussissant en deux heures - avec 98% de correspondance – ce qu’ils mettent trois jours à réaliser avec une équipe de cinq personnes… Notre technique, c’est l’avenir, mais nous arrivons trop tôt sur ce marché, il faut prouver que nous pouvons être une aide, pas un danger. Nous travaillons aussi sur des applications militaires, trouver des véhicules sous la végétation par exemple. La meilleure idée du monde restera dans un carton si vous n’arrivez pas à la vendre, il faut aller vers le client très vite, votre survie en dépend. Nous sommes à mi-chemin entre l’innovation de rupture et l’innovation incrémentale, et notre approche est pour l’instant unique au monde ; une solution agile, facile, économique et écologique. De plus, l’alternative au drone, c’est l’avion ou l’hélicoptère, en termes de coût horaire et d’impact, c’est incomparable. Inairtech a su convaincre de grands groupes – SNCF, RTE, Enedis, L’ONF, le Ministère de la Défense, Michelin - et nous n’avons pas de vrais concurrents identifiés. Green Valley International qui développe un mini-Lidar encore plus performant, est devenu notre partenaire américain. Nous allons trouver de nouveaux process, de nouveaux débouchés, et conserver notre avance.
 

Dernières actualités

A la découverte d’Easymov Robotics, une technologie qui permet d’accélérer et faciliter le développement d’applications pour la robotique

A la découverte d’Easymov Robotics, une technologie qui permet d’accélérer et faciliter le développement d’applications pour la robotique

publié le 04 décembre 2020

EASYMOV ROBOTICS  NOËL MARTIGNONI & GÉRALD LELONG     En 2014, alors étudiants...

Lire la suite

[REVUE DE PRESSE] Brefeco.com - Leet Design croit en sa cabine acoustique

[REVUE DE PRESSE] Brefeco.com - Leet Design croit en sa cabine acoustique

publié le 04 décembre 2020

En 2016, la start-up Leet Design surprenait les technophiles avec son E-bulle. Aujourd'hui, elle propose des bureaux...

Lire la suite

[REVUE DE PRESSE] Ergonoma Journal - PRODUITS INNOVANTS

[REVUE DE PRESSE] Ergonoma Journal - PRODUITS INNOVANTS

publié le 04 décembre 2020

Leet Design vient de créer un nouveau site pour ses produits l'Arche et l'E-bulle. Leet Design a pour vocation...

Lire la suite

[REVUE DE PRESSE] Le Progrès - Cabines Arche  : pour des coups de téléphone ou pour des réunions

[REVUE DE PRESSE] Le Progrès - Cabines Arche : pour des coups de téléphone ou pour des réunions

publié le 04 décembre 2020

Les cabines Arche qu’Arnold Grazian a conçues pour Leet Design existent en différentes tailles. «Les...

Lire la suite